Fb : convaincre sa hiérarchie

Attention, cet article, publié en 2011, peut en certains points être obsolète.

Mise à jour du 30/11/2011

J’ai été contactée par une médiathèque cet été qui souhaitait que l’on trouve ensemble le plus d’arguments possibles pour convaincre leur mairie de publier une page facebook déjà finalisée, avec un projet derrière bien ficelé. Voici le fruit de nos réflexions communes, qui pourra en intéresser d’autres ou au moins donner des idées. (complète l’article sur les avantages et inconvénients de Facebook)

Avoir une page Facebook va permettre (en vrac, certains arguments se recoupent) :

  • de toucher un public particulier selon les choix rédactionnels, entre autres un public jugé perdu pour certaines médiathèques (15 – 25 ans) (mais pas que, on est d’accord).
  • de moderniser l’image du service avec un outil largement utilisé.
  • d’offrir un outil interactif permettant la libre expression des usagers, service que le site actuel ne permet pas.
  • d’augmenter la visibilité de la médiathèque sur Internet, et à travers elle, celle de la ville. Utilisation d’un nouveau canal de communication (le réseau social). La page est un outil visible sur Internet par tout internaute et non uniquement par les personnes adhérentes à ce réseau social (cf. profil). Il n’y aura pas besoin de s’identifier sur le réseau pour consulter les actualités/photos/vidéos publiées (pour interagir si par contre, mais c’est un contre-argument, chut). Elle complète l’identité numérique de la médiathèque (référencement google des pages facebook très performant).
  • la mise en valeur supplémentaire des services déjà proposés (animation, coup de coeur, événement,…) et la proposition de nouveaux services (interaction, service question-réponse via le mur, veille sur Internet, photo et vidéo, billet témoignant d’une animation, …), personnalisation du service si les bibliothécaires sont clairement identifiés.
  • Il faut différencier utilisation de cautionnement : utiliser un outil ne signifie pas obligatoirement cautionner, tout dépend de la façon dont on le présente. On peut aussi le détourner. 1/4 des Français seraient sur Facebook, soit 25 millions de personnes (chiffres médiamétrie et autres). Facebook n’a pas besoin de notre « caution » pour séduire les gens. Il ne sera pas plus légitime si la bibliothèque y est. On y va parce nos usagers y sont déjà, pas pour les y amener. Comme tous lieux fréquentés, il s’agit de voir si un service public peut/ doit s’y investir ou pas. Ne pas laisser cet espace qu’aux particuliers et aux entreprises. A nous de prendre à notre compte ce genre d’outil pour non pas le censurer (car il est manifestement très utilisé, le boycotter n’y changera rien), mais l’utiliser en notre faveur et dans un but de service public. Arrêter de le diaboliser et de se croire prescripteurs tout-puissants.
  • On peut aussi sensibiliser les citoyens aux écueils à éviter, les alerter des éventuels dangers ou erreurs fréquentes, les conseiller en publiant directement sur le réseau des informations sur son utilisation. Mission citoyenne d’information et de formation. Difficile d’avoir un discours construit face aux interrogations du public si on n’utilise pas cet outil nous-mêmes. Mais ne pas croire qu’on le maîtrise mieux que nos usagers.
  • d’instaurer une communication différente : pour les personnes inscrites et ayant VOLONTAIREMENT aimé la page, nos informations arrivent directement chez elles, sur leurs murs. Elles n’ont plus besoin d’aller la chercher, elle vient directement à eux.
  • cet outil n’est pas un gadget : vrai investissement des bibliothécaires (compte qui demande à être alimenté très régulièrement, demande de la réactivité face aux commentaires des fans, une réflexion sur les services à y intégrer).
  • Évite la création d’un compte par des inconnus et maîtrise l’information valide divulguée sur le net. (cf. Bib de Limoges qui a créé son compte après avoir vu l’extrême succès d’un profil créé par un lecteur).
  • La préfecture de votre ville a peut-être sa page/profil/groupe Facebook. La page de la ville a peut-être été créée automatiquement par Facebook et retient des fans alors que c’est une page statique. (c’était le cas de la ville de la médiathèque qui a collaboré à cette liste d’arguments)
  • Plus de 300 bibliothèques sont déjà sur Facebook. (si si)
  • Rôle positif de Facebook dans les révolutions arabes, lieu de discussion, de rencontre. Tout n’est pas à jeter.
  • Facebook offre un service mobile.

Les arguments sont à adapter à votre projet particulier : pages thématiques, institutionnelles, avec administrateurs visibles / invisibles, nature des publications, type d’interactions, et sûrement d’autres qui m’échappent en ce moment.

Si vous voyez d’autres arguments, n’hésitez pas à en faire part en commentaire, cela pourra aider certains de nos collègues qui galèrent à faire passer le projet.

About Kanum

Analyse, partage, création en lien avec les bibliothèques.

4 responses to “Fb : convaincre sa hiérarchie”

  1. le baiser de la mouche says :

    Beau boulot. J’ajoute : Permettre de créer une image, une représentation mentale et visuelle pour les abonnés ou suiveurs. J’espere que cela n’est pas une redite. Bonne journée.

  2. xavier says :

    Bonjour,
    Je m’interroge sur le premier argument (toucher les 15-25 ans) : les stats de fréquentation de la bm d’Angers sont : 13-17 > 4%; 18-24 > 13%; 25-34 > 30%; 35-44 > 23%; 45-54 > 11,5%; 54+ > 11%.
    La majorité de nos fans est dans la catégorie 25-44 ans, peut-être que notre politique éditoriale leur parle plus ? Je remarque aussi que c’est la tranche d’âge des admins de la page FB de la BM… Aurions-nous des stats différentes avec des admins de 18-24 ans ?

  3. 27point7 says :

    Ouf! en voyant ton titre, j’ai pensé que c’était ta hiérarchie à toi que tu avais du mal à convaincre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s