Non aux onglets coup…

Attention, cet article, publié en 2010, peut en certains points être obsolète.

Lors de mes analyses de pages et profils Facebook de bibliothèques, j’ai pu m’apercevoir que beaucoup d’entre elles avaient eu la bonne idée de personnaliser les onglets. Cette initiative est tout à fait louable, elle exploite le peu de libertés que veut bien donner Facebook en termes de customisation.

Seulement, la personnalisation ne doit pas gêner la compréhension et l’ergonomie de la page. Voici quelques exemples à mon avis assez parlants :

Certes, « Ask a Libra… » est compréhensible pour qui connaît ce service, mais « Search the… » me laisse perplexe. Alors oui, par curiosité, je vais cliquer sur l’onglet, mais un internaute lambda va-t-il prendre la peine de voir ce qui se cache derrière cet effet de suspense ?

Les deux bibliothèques universitaires d’Angers ont choisi elles-aussi cette curieuse présentation. « Documentati… » pour documentation électronique, « Catalogue d… » pour catalogue de la bu (la signification des onglets se trouve dans « Encarts », le dernier onglet).

De même pour la Bibliothèque de droit et d’économie de l’Université Paul Cézanne.

Librarian Face ? Librarian Force ? Librarian Fake ?  …

Dans cet exemple, on peut deviner la fin du titre : « Demandez-le nous ! »

Ces quelques exemples parmi d’autres m’ont interpellée. Les équipes n’auraient-elles pas dû chercher des intitulés plus courts, certes moins précis, mais tellement plus adaptés ?

Je chipote sur des détails, j’en suis consciente. Quel est votre avis à ce propos ?

Petit ajout trouvé aujourd’hui (07/07/2010) :

Étiquettes :

About Kanum

Analyse, partage, création en lien avec les bibliothèques.

13 responses to “Non aux onglets coup…”

  1. dbourrion says :

    Explication fort simple pour Angers : les pages ont été réalisées rapidement, pas de groupe de travail inutile pour débattre des heures d’intitulés. Donc nous avons mis les intitulés tels qu’ils nous venaient à l’esprit.
    On peut donc (hypothèse) lire dans les intitulés des onglets l’inconscient des bibliothécaires : nous avons tous du mal à faire court…
    Mais je suis preneur de toute suggestion ;-)

  2. dbourrion says :

    PS : au vrai, par quoi remplacer documentation électronique ? @revues ? Est-ce que l’on est certain que cela parle à quelqu’un (à part moi ?…) ;-)

  3. dbourrion says :

    Allez, j’ai ramené Catalogue de la Bu à Catalogue. Comme quoi ça sert de chipoter.

  4. livrearbitre says :

    Merci d’avoir pris en compte mes remarques. J’allais justement vous proposer tout simplement « Catalogue » :-)

    Pour « Documentati… », il faut trouver un mot de onze lettres maximum pour qu’il rentre dans l’onglet #deschiffresetdeslettres.

    Pourquoi ne pas mettre « Ressources », vu que c’est le mot qui commence toutes les présentations de liste ?

    Au plaisir.

  5. dbourrion says :

    Ressources ???? Je ne suis vraiment pas certain qu’un usager Lambda sache de quoi ça parle…

  6. amarois says :

    @dbourrion : « Catalogue »; on y revient, quoi que l’on fasse; ça colle c’est trucs là c’est l’horreur ;-). Un peu comme les groupes de travail (le pire : ce où 50% des personnes présentent ne savent pas de quoi on parle)

    Plus généralement : à part « catalogue », j’en viens à me demander si ces onglets « supplémentaires » ont lieu d’être au regard de leur utilisation (@dbourrion : des stats ?). Il me semble qu’au final nous devrions nous concentrer sur l’alimentation du newsfeed et la création de contenus pêchus (« et la motivation de l’équipe tout entière ainsi que la mise en place d’une stratégie globale – mais pas une usine à gaz – de médiation numérique » <= je parle pour moi).
    Je dis ça mais la bib de l'univ. de Warwick (que j'encense à tour de bras) a tout de même son onglet "Encarts", donc…je sais plus.
    http://www.facebook.com/WarwickUniLibrary

    Pour les @revues et autres : nous prévoyons d'utiliser e-services sur notre futurs portail. J'étais dubitatifs, et ce serait peut être le dévoyer que d'utiliser ce terme dans votre cas, mais je trouve ça pas mal et assez four-tout.

  7. amarois says :

    « ces trucs là ». Bon, j’assume : l’orthographe et la grammaire, c’est des trucs de groupe de travail.

  8. dbourrion says :

    @amarois : les stats des onglets on diffusera (certes le mur est le plus utilisé mais y’a des usages quand même sur les onglets – google analytics est en train de compter pour nous)

    Nous, comme le newsfeed tourne, ça mange pas de pain de faire des onglets (tu les fais une fois et c’est fait :-) )

    PS d’accord avec toi sur les GT ; j’aurai dit « 80 % des personnes présentes ne savent pas de quoi on parle » mais je suis mauvaise langue, et on est tous un jour ou l’autre dans ces 80 %…

  9. Christine says :

    Pour ma part, sur ma modeste page, je n’ai pas personnalisé les onglets, juste ajouté un onglet « books » dont je me sert finalement assez peu because l’application idoine est difficile à utiliser…

    J’ai été également gênée par ces libellés raccourcis sur d’autres pasges. Dorénavant, la politique chez nous est de ne rien mettre plutôt que de mettre quelque chose dans un langage bibliothéconomique incompréhensible.

    Et « revues élec. » ça ne tiendrait pas ? Mais ça peut aussi être des revues dans le domaine de l’électronique, on a déjà eu la remarque !

    http://www.facebook.com/pages/edit/?id=38291162993#!/pages/Paris-France/Bibliotheque-du-centre-de-ParisArts-Metiers-Paristech/38291162993

  10. livrearbitre says :

    @amarois : je trouve pour ma part ces onglets utiles ou du moins nécessaires. La page Facebook n’est plus seulement le lieu de messages postés sur le mur et de liens vers des contenus externes, elle est aussi la présentation des services que peut proposer la bibliothèque, le tout centralisé en un même endroit. Les onglets sont l’une des seules façons d’ajouter une personnalisation et une plus-value au canevas rigide que nous offre Facebook. C’est une façon de s’approprier l’interface que verra l’internaute. Une page avec du contenu et de multiples services sera plus séduisante qu’une autre avec peu d’onglets ou seulement des onglets très basiques (du style « mur » + « Infos »). Cela montre aussi que la bibliothèque s’est investie sérieusement sur ce réseau social et n’a pas juste ouvert une page comme ça parce que c’était la mode, elle a travaillé à cette nouvelle présence numérique.

    Après, les supprimer parce qu’ils ne seraient pas utilisés serait un peu radical. Je ne dis pas que tous les internautes vont passer par l’onglet « catalogue » pour faire une recherche, mais ils en ont du moins la possibilité. On offre un service qui ne nous coûte rien, qui prend juste quelques heures de paramétrage pour les applications les plus compliquées, et qui restent à disposition de qui voudra bien s’en servir.

    Ceci étant dit, il est absolument certain que nous devons privilégier le contenu, avec création régulière de publication variées et intéressantes.

    @dbourrion Malgré tous les profils et pages que j’ai pu regarder depuis hier, je n’ai toujours pas de solution pour Documentati. J’avais pensé à un truc du genre e-quelquechose, mais je n’arrive pas à trouver un mot convaincant. La proposition de @amarois (e-services) peut être un bon compromis, elle est claire et compréhensible, et donne envie de cliquer car très générique. Enfin c’est à voir.

    @Christine Merci pour votre avis. J’avais aussi pensé à « revues élec », mais en le voyant écrit je trouvais l’intitulé bizarre. Dans le même style la bibliothèque de droit et d’économie de l’Université Paul Cézanne a mis « Doc électro… ». En tant que bib, on comprend, mais ça fait un peu nom de DJ, non ?
    En fait, la plupart des bibliothèques ont mis ces contenus dans l’onglet Encart, ça évite le problème de l’intitulé…

    J’ai vu que votre page Facebook avait été ouverte très tôt (2008) et abandonnée durant une année. Cet abandon temporaire était dû à des problèmes de ressources humaines ?

  11. Nicolas says :

    Le mur représente 84-86% des pages vues sur nos pages. Je rejoins les commentaires, les pages, c’est surtout pour « habiller » la page, pas sûr que les fans reviennent dessus après avoir cliqué sur « J’aime ».

    Nicolas
    BU angers

  12. amarois says :

    @livrearbitre ok pour l’aspect « regardez on s’est investi et on sait y faire » des multiples services. Et ok pour les services à proposer « au cas où » ça intéressait quelqu’un. Là page de l’ECL comporte moult contenus dans cette optique. Mais je pense que l’on risque d’être un peu désapointé, comme avec nos beau mots rameau non utilisés dans nos notices de catalogue… Je maintiens mon point de vu : à part révélations statistiques inatendues, nos pages Facebook ne sont là que pour attraper nos usagers et leur signaler nos news et contenus (et soigner notre image de bibliothéque). Le rendement sera meilleur si l’on investi dans cette optique. Ceci dit, monter quelques onglets ne mange pas de pain (et permet d’explorer l’outil; mais attention à ne pas passer à côté d’autres éléments pendant ce temps, comme je l’ai fai : « procédures », formation de l’équipe, vidéos, promotion dans le monde réel,…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s