Page ou groupe facebook : l’exemple de la BNU.

Attention, cet article, publié en 2010, peut en certains points être obsolète.

Analyse menée le 26/06/2010 pour le groupe, le 03/07/2010 pour la page, les chiffres donnés ne valent que pour cette date.

La Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg est une bibliothèque de recherche pluridisciplinaire en sciences humaines et sociales, de dimension nationale, destinée à la fois au grand public et aux chercheurs. Elle joue également un rôle patrimonial et régional.

Etablissement public à caractère administratif, elle est l’une des trois bibliothèques nationales avec la BnF et la BPI.

Leur site, extrêmement pédagogique, explique parfaitement une partie de ses activités : L’ensemble des disciplines sont à priori couvertes par la BNU, à l’exception des Sciences et techniques, de la Médecine et de la Pharmacie, disciplines pour lesquelles la bibliothèque acquiert des ouvrages de bonne vulgarisation. En Sciences humaines et sociales, la BNU acquiert d’une part les instruments bibliographiques, généraux et spécialisés, les ouvrages de référence, les grands traités, d’autre part les ouvrages de base de recherche destinés à un large public. Le domaine étranger représente presque la moitié des acquisitions avec une bonne couverture pour les pays germaniques et l’Europe centrale et orientale. La documentation électronique est en plein essor : la BNU propose un accès à près de  10 000 périodiques électroniques ou bases de données.”

Aucune mention n’est faite sur leur site du groupe Facebook existant. Un encart avait été mis en évidence au début du groupe, puis a été enlevé. Les usagers devant appartenir à Facebook pour avoir accès à ce groupe, cela s’apparentait à une publicité pour ce réseau social propriétaire et ne semblait pas pertinent.

Analyse du groupe Facebook

Première partie : Analyse de la colonne de gauche

  • L’encadré Image

Le groupe est représenté par une photographie du bâtiment de la bibliothèque. Elle témoigne de la volonté de parler au nom de cette institution, ce que confirme la présence du logo de la bibliothèque en haut à droite. Cet avatar a tout de plus officiel.

Une seule photographie a été utilisée, sûrement pour que le groupe soit facilement identifiable et reconnaissable. Ce choix unique évite de dérouter les internautes par des changements multiples.

  • L’encadré Informations

Un groupe Facebook permet de personnaliser sa présence sur Facebook en décrivant la bibliothèque dans l’encadré (et l’onglet) “informations”. Alors que l’onglet et l’encadré “informations” dans les pages Facebook est très rigide, ne laissant de place qu’à l’adresse, le numéro de téléphone et les horaires, la formule est ici extrêmement souple et permet d’inscrire toutes les informations que l’on veut. Cet encadré accueille les internautes et peut être utilisé de multiples manières. La BNU  a choisi une brève présentation en plusieurs langues, anglais et allemand. Elle prend en compte son public, cosmopolite et multilingue,  ainsi que la dimension internationale du groupe facebook.

  • L’encadré Administrateurs

Les internautes ont, grâce au groupe, des interlocuteurs clairement identifiés. La conversation ne se fait plus avec une entité abstraite mais avec des personnes référentes. Cela crée un lien nouveau qui facilite l’échange interpersonnel. Cette fonctionnalité est un vrai plus par rapport aux pages Facebook.

Cependant, il faut noter que les publications n’émanent plus de la bibliothèque mais du seul administrateur, qui voit ainsi son propre avatar affiché pour chaque publication. Cela pose-t-il des problèmes sur le caractère officiel des informations en termes de réception par les internautes ?

  • L’encadré Responsables

L’un des administrateurs a été mis en valeur dans cet encadré qui décline ses responsabilités au sein de la BNU et officialise sa présence et sa légitimité sur ce groupe Facebook. Peut-être est-ce justement parce que les publications sont clairement liées à son avatar et à son propre profil qu’il a éprouvé le besoin de se définir comme porte-parole officiel de la bibliothèque. Il fait ainsi office d’interlocuteur privilégié.

  • L’encadré Membres

Le groupe de la BNU comptait le 26 juin 2010 185 membres, ce qui constitue un chiffre très faible. L’absence de promotion et la nécessité d’appartenir à Facebook pour accéder à ce groupe ont sans doute été à l’origine de cette désaffection.

  • Les encadrés Evénements/Photos/Vidéos


La BNU se sert essentiellement de ce groupe pour promouvoir ses événements, et se faire connaître par le biais des photos et des vidéos.

L’encadré “Evénements” : cet encadré est le seul accès aux événements promus par ce groupe, aucun onglet ne doublant sa présence. Le lien hypertexte seul permet d’accéder à la description de l’événement à venir. Aucune archive n’est présente. Est-ce une volonté de ne pas garder des événements passés ou est-ce tout simplement le premier événement promu par le groupe Facebook ?

L’encadré “Photos” : cet encadré est doublé par un onglet. Il a ainsi pour but d’avertir de la présence de photos sur le groupe, de donner envie à l’internaute d’aller les voir. Il affiche 4 photos dans des cadres. Cet affichage est plus agréable que l’affichage des albums dans les pages Facebook, donnant plus d’images à découvrir dès la page d’accueil du groupe.

L’encadré “Vidéos” : 4 vidéos ont été mises en ligne par l’administrateur principal. Très courtes, elles ont pour but de donner aux internautes une idée de l’aspect de la bibliothèque et de leur montrer les coulisses. C’est une très bonne initiative, moderne et didactique. L’aspect artisanal ne gêne en rien, l’administrateur ayant réalisé lui-même ces vidéos. Le seul bémol qui pourrait être soulevé est l’absence totale de médiation, tant orale lors des vidéos (pourquoi l’administrateur n’aurait-il pas présenté oralement les lieux tout en filmant ? la bande-son uniquement composée de bruits sourds n’est pas très agréable et rend ennuyeux le visionnage par manque de dynamisme) que écrite (sous les vidéos, un petit commentaire présentant le contenu aurait été intéressant).

Là encore, l’encadré n’est pas doublé par un onglet. Ce choix évite certes les redites et un contenu similaire à deux endroits différents, mais ne cache-t-il pas ce service offert aux internautes en bas de page, quand certains s’arrêtent aux premières lignes du mur ?

  • L’encadré Liens


Cet encadré reprend les différents liens présents dans les publications du mur et permet d’y accéder rapidement, sans avoir à faire défiler toutes les publications du mur pour le retrouver.

Là encore il n’y a pas d’onglet redondant. Un tel onglet aurait en effet été inutile.

Deuxième partie : Analyse de la colonne centrale

  • Le mur


Tout tient en une page, ce groupe semble peu utilisé. En effet, alors que la première publication date du 7 septembre 2008, on dénombre 19 publications en tout (en un peu moins de deux ans), en comptant les extérieurs et les administrateurs. Huit publications sont des commentaires laissés par les internautes sur le mur, 11 par l’administrateur principal David-Georges Picard.

Les quatre premières publications semblent être les réactions d’internautes et montre le besoin d’interaction du public avec la bibliothèque.

Les publications ont été très espacées au début de l’ouverture du groupe, et se multiplient un peu plus depuis début 2010, à raison d’une à plusieurs publications par mois.

  • Infos


L’onglet “Infos” est similaire à l’encadré “Informations” de la colonne de gauche. Il permet cependant d’ajouter une adresse électronique pour des éventuels contacts (les pages Facebook sont dénuées d’un tel champ d’information, les bibliothèques souhaitant intégrer leur adresse mail devant créer un cadre de texte dans la colonne de gauche, cf. BU d’Angers), le site web, le bureau et l’adresse. Ce sont des informations pratiques tout à fait à leur place ici.

  • Discussion

Cet onglet est souvent présent dans les pages Facebook des bibliothèques, mais la plupart du temps laissé à l’abandon. Ici, il n’a même jamais été utilisé. On peut donc se demander la raison de sa présence ici.

Il apparaît clair que les internautes n’attendent pas de Facebook qu’il supplée aux forums, la fonction “Discussion” n’étant jamais couronnée de succès pour les bibliothèques.

  • Photos


42 photos ont été mises en ligne, valorisant les locaux de la BNU. Deux commentaires ont été postés concernant ces photos. Le deuxième commentaire semble adressé directement à l’administrateur. Cela témoigne de la personnalisation de la relation internaute-bibliothèque quand l’administrateur est identifié.

Ces photos sont pour la plupart accompagnées de légendes, qui replacent correctement les lieux photographiés ou expliquent brièvement les clichés.

Le groupe présente des photos récentes, et retrace l’histoire des bâtiments. Un choix intéressant qui valorise le patrimoine architectural.

Le groupe Facebook de la BNU est peu utilisé mais comporte des idées intéressantes à mettre en oeuvre sur d’autres comptes facebook. Les vidéos et les photos sont particulièrement intéressantes, puisqu’elles valorisent, promeuvent et font découvrir la bibliothèque.

Cette analyse a permis de montrer l’une des spécificités du groupe facebook : avoir un interlocuteur clairement identifié, qui transforme la communication de la bibliothèque institutionnelle en relation interpersonnelle.

Analyse de la page Facebook de la bibliothèque nationale et universitaire

La page Facebook de la BNU se trouve ici.

1ère partie : analyse de la colonne de gauche

La colonne de gauche de la page facebook de la bibliothèque nationale et universitaire est composée de 5 éléments :

  • L’encadré photo :

La BNU a choisi son logo officiel, celui qu’elle affiche sur son site.

Cette page Facebook se veut ainsi une nouvelle interface officielle entre les internautes et la bibliothèque.

  • L’encadré texte :

Il est absent de la page Facebook.

  • L’encadré informations :

L’encadré Informations est créé automatiquement lorsque l’on remplit l’onglet « Infos ». Ici, tous les champs ont été utilisés. On peut noter des horaires d’ouverture très étendus, 73 heures par semaine.

  • L’encadré fans :

La page n’ayant été ouverte que la semaine dernière, le nombre de fans est très réduit. Une campagne de promotion apportera sûrement de nouveaux fans.

  • L’encadré photos :

Cinq albums ont été ajoutés à la page. Les fans peuvent déposer leurs photos dans cet encadré, une possibilité très intéressante en termes d’échange et d’interaction.

  • L’encadré Liens :

Cet encadré note automatiquement les liens publiés sur le mur. Mêmes remarques que pour le groupe.

2ème partie : analyse de la colonne centrale

Le titre de la page : Le titre de la page est identique à celui du groupe.


Y a-t-il une landing page ? Aucune landing page n’a été créée.

Les onglets :

  • Le mur

Les publications se sont multipliées cette dernière semaine, avec des photos mises en ligne. Les internautes semblent déjà s’être appropriés la page, de nombreux « j’aime » ayant été postés.

  • Les infos

Tous les champs ont été remplis. La description présente dans le groupe a disparu, la rigidité de l’onglet « Infos » dans les pages ne permettant pas une personnalisation de ces informations.

  • Les photos

Les photos ont pris une grande place dans cette page, étant près d’une centaine. Cela a été l’occasion d’ajouter des séries inédites mettant en valeur les collections de la bibliothèque. Elles permettent de se donner une idée très concrète de l’aspect de la bibliothèque. Les légendes souvent présentes identifient clairement le contenu des photos et participent à la présentation pédagogique des lieux.

  • Discussion

Cet onglet va servir de lieu de discussion concernant la période de travaux de la BNU (durant trois ans). Le message posté indique clairement les changements qui vont s’opérer dans les années à venir. Très didactique, il permet de prendre conscience du chantier et indique les lieux de substitution pour continuer à fréquenter la bibliothèque. Enfin, de multiples contacts (site internet, adresse mail et numéro de téléphone) incitent à un échange et vise à combler toutes les interrogations.

  • Avis

Cet onglet original est une très bonne initiative. Il incite au partage et au dialogue, laisse un espace de discussion à tout internaute désireux d’échanger. La bibliothèque ne se présente pas comme hermétique mais à l’écoute de toute suggestion.

  • Vidéo

Cet onglet, présent dans le groupe Facebook, n’est pas encore alimenté.

La page Facebook de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg a été créée dans le but de trouver les usagers de demain de la bibliothèque. La BNU a une structure juridique importante qui restreint l’usage des lieux. Il faut en effet posséder le baccalauréat pour y accéder. Facebook est l’occasion de promouvoir cet établissement auprès des jeunes et des personnes qui ne fréquentent pas la bibliothèque. Il ne s’agit donc pas de s’adresser uniquement aux usagers actuels, mais de mettre en place une communication susceptible de drainer de nouveaux publics.

Le chantier sera relayé par un blog, plateforme plus propice au partage de contenu, plus souple et plus personnalisable, et la page facebook pointera vers les articles du blog. Le groupe va fonctionner en parallèle à la page, afin de récupérer l’ensemble des membres et d’envoyer des mails groupés pour les manifestations. La création de la page Facebook a aussi été l’occasion d’ouvrir un espace légitime et unique, puisqu’il existait un contre-groupe BNU, qui gênait la visibilité du groupe officiel.


Étiquettes :

About Kanum

Analyse, partage, création en lien avec les bibliothèques.

Trackbacks / Pingbacks

  1. L’encadré texte : quelques exemples « Livre-arbitre - 8 juillet 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s