Typologie des bibliothèques d’enseignement supérieur présentes sur Facebook

Attention, cet article, publié en 2010, peut en certains points être obsolète.

actualisation : 01 juillet 2010.

Bibliopedia donne une liste régulièrement actualisée des SCD et grandes écoles détenant un compte Facebook. Je me suis demandé si on pouvait leur trouver des points communs.

Selon Bibliopedia (site) les SCD et grandes écoles présents sur Facebook aujourd’hui sont au nombre de 21 28 (tous types de compte confondus, sans doublon):

Six bibliothèques d’enseignement supérieur ont un profil :

–          Bibliothèque de l’Ecole Centrale de Lyon

(profil d’administrateur cf. commentaires)

http://bibli.ec-lyon.fr/actus/

(école d’ingénieurs)

profil

–          Bibliothèque Université Antilles-Guyane

http://www1.univ-ag.fr/buag/main.php

(sciences)

profil

–          Faculté de Droit Virtuelle (Lyon 3)

http://fdv.univ-lyon3.fr/moodle/

(droit)

profil

–          Bibliothèque de Paris Descartes (Paris V)

http://www.bu.univ-paris5.fr/

(sciences de l’homme et de la santé)

profil

–          Bibliothèque de l’Université de Provence.

http://www.univ-provence.fr/gsite/document.php?project=scd

(lettres, sciences humaines, sciences)

profil

–          Bibliothèque universitaire de Droit de Toulon

http://bu.univ-tln.fr/toulon_new/frameset-infos.htm

(droit)

profil

Remarques :

Seulement six bibliothèques ont fait le choix d’un profil. Silvère Mercier avait très justement analysé dans son billet « pourquoi et comment utiliser Facebook pour une bibliothèque publique ? »(lien) les intérêts à avoir une page et non un profil. J’y reviendrai dans un prochain billet. (ce sera dans mon mémoire)

Les domaines représentés sont sensiblement les mêmes : sciences et droit. Les Bibliothèque de Lettres et de Sciences Humaines n’ont pas l’air très intéressées par ce nouveau moyen de communication…

Plusieurs villes sont présentes : Lyon (deux bibliothèques), Antilles-Guyane, Paris, Aix-Marseille, Toulon. Les bibliothèques du Sud-est dominent largement (quatre sur huit).

Dix 19 (au 01/07/2010) bibliothèques d’enseignement supérieur ont une page :

–          Bibliothèque Michel Serres de l’Ecole Centrale de Lyon

page

–          Bibliothèques Paris Descartes (Paris V)

page

–          Bibliothèques Sainte-Geneviève

http://www-bsg.univ-paris1.fr/home.htm

(tous domaines du savoir)

page

–          Bibliothèque de la cité de l’architecture et du patrimoine

http://www.citechaillot.fr/ressources_documentaires.php

(documentation sur l’architecture contemporaine)

page

–          Bibliothèque de droit et d’économie de l’Université Paul Cézanne

(Aix Marseille 3)

http://flora.univ-cezanne.fr/flora/servlet/LoginServlet

(droit)

page

–          INFOthèque Pôle Universitaire Léonard de Vinci

http://www.devinci.fr/infotheque/

(une école de management et d’ingénieurs)

page

–          Bibliothèque centrale de l’école Polytechnique

http://www.polytechnique.fr/bcx/

(ingénieurs, sciences)

page

–          Bibliothèque droit, économie, gestion, Université d’Orléans

http://scd.univ-orleans.fr/?INSTANCE=incipio

(droit)

page ? (j’ai envoyé un mail au responsable de la communication, sans réponse pour l’instant)

–          Bibliothèque du centre de Paris/Arts et Métiers Paristech

http://www.ensam.fr/fr/ressources_documentaires/bibliotheques

(ingénieurs)

page

–          Bibliothèque lettres et sciences humaines de l’Université de Provence

(Aix-Marseille 1) (page non officielle cf commentaire)

http://www.univ-provence.fr/gsite/document.php?project=scd

(lettres et sciences humaines)

page

Les petits nouveaux (enfin ceux que je n’avais pas référencés) depuis la publication de ce billet : (actualisation du 01/07/2010)

Bibliothèque Paris Dauphine

http://www.bu.dauphine.fr/scd/

(économie)

page

Bibliothèque Belle-Beille – Université d’Angers

http://bu.univ-angers.fr/

(lettres et sciences)

page

Bibliothèque St Serge – Université d’Angers

http://bu.univ-angers.fr/

(droit et économie)

page

– Bibliothèque de l’université Panthéon-Assas (Paris 2)

http://bibweb.u-paris2.fr/cgi-bin/abnetclop/O7014/ID69cf7c11?ACC=101

(Economie et Droit)

page

Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne

http://www.bibliotheque.sorbonne.fr/biu/

(lettres et sciences humaines)

page

Bibliothèque Universitaire UCBL Lyon 1

http://portaildoc.univ-lyon1.fr/&h=14b23

(Sciences)

page

La Fusée – Skema Business School

http://www.lafusee.fr/

(Management, droit, économie)

page

ESSEC Learning Center

http://chloe.essec.fr/Default.asp?INSTANCE=INCIPIO

(Management, économie, droit)

page

Bibliothèque nationale et universitaire (Strasbourg)

http://www.bnu.fr/bnu/fr

(Sciences humaines et sociales)

page


Remarques :

Deux bibliothèques ont à la fois un profil ou une page (ont-ils été créés simultanément ou sont-ils le résultat d’un constat (la page est plus adaptée) ? ont-ils des utilisations différentes ?)

Encore une fois, nous retrouvons une nette supériorité des universités  à dominante scientifique et juridique, dont quatre écoles d’ingénieurs.

Villes : Paris et le Sud-Est sont toujours surreprésentés.

Huit bibliothèques d’enseignement supérieur possèdent des groupes d’usagers (selon Bibliopedia) :

–          Bibliothèque Sainte-Barbe

–          Bibliothèque interuniversitaire de Cujas

–          Bibliothèque Sainte-Geneviève

–          Bibliothèque de la Sorbonne

–          Bibliothèque médecine Strasbourg

–          Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

–          Bibliothèque universitaire de l’Arsenal

–          Bibliothèque de recherche juridique de l’Université R. Schuman de Strasbourg

Remarques :

La bibliothèque Sainte-Geneviève possède à la fois une page et un groupe d’usagers (comme la bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne). Plusieurs interrogations se posent : lequel des deux a été créé en premier ? Le succès du groupe d’usager a-t-il entraîné la création d’une page ? Ou sont-ils contemporains ? Ont-ils des usages différents ?

Ces groupes sont-ils le fait d’usagers désireux d’échanger ou celui de la bibliothèque ?

Sur les huit bibliothèques comptant un groupe d’usagers Facebook, cinq sont parisiennes et trois strasbourgeoises. Le phénomène est donc restreint à deux villes importantes mais ne touche aucune autre université de France.

Synthèse :

La liste de Bibliopedia permet de visualiser les différentes institutions présentes sur Facebook, et de connaître le type de compte qu’elles utilisent. On constate qu’au final, très peu de bibliothèques d’enseignement supérieur se sont investies sur ce réseau social, et qu’elles appartiennent à peu près toutes aux mêmes régions géographiques et aux mêmes domaines d’enseignement.

On peut noter aussi que nous n’avons là que les bibliothèques ayant choisi de s’afficher en tant qu’institution, et non la liste de bibliothécaires référents ayant un profil professionnel ou encore celle de pages thématiques animées par des bibliothèques d’enseignement supérieur. Mais existent-ils ?

Un fait est aussi à noter : alors que l’ensemble des universités sont présentes sur Facebook et ont pris conscience de son intérêt, leurs SCD sont très en retard.

Ce rapide panorama des SCD sur Facebook m’interroge sur le sujet de mon mémoire (il n’est pas fixe…). Avec si peu d’exemples, est-ce vraiment intéressant de cibler mon étude sur les bibliothèques d’enseignement supérieur ? Est-ce qu’il ne faudrait pas que je garde l’idée de me focaliser sur un réseau social (en l’occurrence Facebook) sans choisir le type de bibliothèques étudiées ? Mes recherches seraient ainsi plus diversifiées, mais plus larges aussi (trop ?).

Je savais que tenir un blog me forcerait à travailler mon sujet, à clarifier ma pensée. Je ne pensais pas que je verrai si vite les failles de mon projet initial.

Étiquettes :

About Kanum

Analyse, partage, création en lien avec les bibliothèques.

7 responses to “Typologie des bibliothèques d’enseignement supérieur présentes sur Facebook”

  1. bibliobsession says :

    Merci pour la citation et ce point de vue. Par rapport à votre sujet de mémoire, il me semble en effet que le limiter aux BU sur Facebook, est un peu court, si je puis me permettre. Un angle à mon avis plus riche serait celui des positionnements sur le web des bibliothèques en général (Bu et Bm) en termes d’identité numérique en ouvrant à plusieurs types de réseaux sociaux… :-)

  2. amarois says :

    Bonjour,

    Même remarque que Silvère. Un mémoire sur le thème de la présence web, des stratégies de valorisation de contenu – collections – services via les « nouveaux » outils sociaux trouverait beaucoup plus de matière (peut être trop ? Ce limiter au BU serait alors une solution) à mon sens. Et peut être serait-il bon de le mettre systématiquement en parallèle avec des actions menées à l’étranger par des établissements références.
    Bon courage en tout cas pour ce travail dont le résultat sera à mon avis très attendu… ;-).

    Une précision : j’ai créé la page facebook de la bibliothèque de l’Ecole Centrale de Lyon et un profil d’administrateur (Bibliothèque ECL) destiné à la gestion de la page « partagée » avec l’équipe de mon établissement. Le nom était malheureusement mal choisi pour ce profil car il brouille la visibilité de la page (et, par ailleurs, n’est pas utilisé par mes collègues, mais c’est une autre histoire…); voilà un cas typique de mauvaise anticipation dans une perspective de « visibilité web » ou, pour reprendre un terme très en vogue, de e-réputation.

    • livrearbitre says :

      Merci à tous les deux pour vos commentaires.
      J’ai pu avoir l’avis de l’une de mes directrices de mémoire. N’ayant que quelques mois pour construire ce mémoire, en plus de tous les cours à suivre durant la semaine, elle me conseille fortement de me consacrer à un réseau social et un type particulier de bibliothèques. Je vais donc rester sur ma première idée. D’autant que je suis limitée à 60 pages maximum.

      Pour les actions menées à l’étranger, j’y ai justement pensé aujourd’hui pour avoir plus de matière sur les SCD. J’élargirai donc à des exemples anglophones. Je pourrais par la même occasion travailler un peu mon anglais que j’ai délaissé depuis quelques années…

      @amarois : merci beaucoup pour cet exemple de page / profil pour un établissement d’enseignement supérieur. Il prouve qu’investir Facebook implique une réelle réflexion préalable, et l’élaboration d’une stratégie nécessaire au bon fonctionnement des comptes.

  3. NOEL says :

    Toutes ses notations et réflexions sont très intéressantes. Il pourrait être intéressant de chercher à savoir comment ces bibliothèques se sont organisées pour définir puis suivre, alimenter leurs pages et profils (quel modèle, qui, comment) et éventuellement d’effectuer un petit sondage auprès de SCD n’apparaissant pas sur FB pour connaître les raisons de cette non-utilisation.

  4. Maxime says :

    Plus que cibler toutes les bibliothèques (c’est vaste), faire un peu de comparatif (il y a beaucoup d’ « academic libraries » très actives) et effectivement voir pourquoi les autres BU (et autres bibliothèques du supérieur) n’y sont pas serait plus intéressant.

    Il est beaucoup plus facile de cibler des comportements sur une population globalement homogène.

  5. raphaelle says :

    je ne sais pas si ça peut vous aider, mais certaines BU utilisent Facebook, sans avoir leur propre page, mais en passant de l’info via le faceboook de l’université. c’est le cas de Lyon 1. Nous essayons de ne pas créer une multiplicité de fils à suivre pour les étudiants, mais de réunir toute l’info en un lieu. Nous faisons la même chose avec le twitter de la fac.

    à bientôt

Trackbacks / Pingbacks

  1. Y a quoi de bien sur le net ? (4) | La veille C mon TIC - 26 janvier 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s